Le management ça s’apprend à l’école ?

Le management

Parce qu’il est un art difficile, il est légitime de se demander si le management s’apprend à l’école. Fédérer une équipe, tirer le meilleur de chacun et donner du sens à l’action ne s’improvise pas. Un cocktail de qualités humaines et de savoir-faire à cultiver, développer et acquérir. En France, les grandes écoles relèvent le défi pour former les managers de demain ! 

Les aptitudes naturelles ne suffisent pas

S’intéresser aux ressorts du management c’est plonger dans l’éternel débat inné-acquis. Si certains ont une aptitude naturelle à encadrer et guider les hommes, ce constat ne doit pas laisser à penser que l’école n’a pas sa place dans le domaine. Comme il y a des écoles d’art, il y des écoles ou des cours de management ! Naître avec du talent ne suffit jamais : l’école pose le cadre nécessaire à son épanouissement en apportant les techniques indispensables à la connaissance de soi et au développement de ses compétences relationnelles. Une approche scolaire pour permettre aux étudiants de très nombreux domaines de développer et aiguiser leurs propres capacités de management.

Les écoles de commerce répondent parfaitement à ce besoin. En effet, elles mettent l’accent sur les travaux de groupes et les échanges pour améliorer les compétences relationnelles de leurs étudiants. Si vous doutez de vos capacités pour passer les concours à ces écoles, il existe des centres de préparation spécialisés. Par exemple, vous trouverez une préparation au concours tremplin ou passerelle 1 qui sont les 2 plus grosses banques communes d’épreuves aux écoles de commerce à Bac+2.

Qu’il s’agisse de former un futur responsable d’équipe ou un chef de projet, les cursus actuels offrent une approche complète et adaptée aux besoins de l’individu comme de l’entreprise.

Un CDI en moins de six mois !

Accrocher une mention « école de management » à son CV présente aujourd’hui de nombreux atouts pour aborder une carrière. Ouverte sur le monde de l’entreprise, en France, en Europe et dans le monde, les écoles de mangement proposent une expérience concrète via l’alternance ou des stages professionnalisant. L’étudiant connait l’entreprise avant même de l’intégrer et cette dernière ne s’y trompe pas ! Dès 2012, une enquête de la CGE (Conférence des Grandes Écoles) démontrait que 8 étudiants sur 10 d’une école de management étaient embauchés en CDI dans les 6 mois après l’obtention de leur diplôme. Signe de ce succès, l’étudiant.fr rappelait en septembre 2018 que le Concours Passerelle ouvre désormais les portes de pas moins de 13 Grandes Ecoles de Management en France aux étudiants post-bac.

Le management évolue

Anglicisme signifiant « conduite des hommes », le management s’impose aujourd’hui comme un pan important de la gestion des entreprises. S’il existe depuis la nuit des temps, il a été au XXème siècle théorisé, notamment par Taylor ou Fayol, et fait aujourd’hui l’objet d’un enseignement structuré. Force est de constaté que l’élévation globale du niveau général de la population a impliqué une évolution considérable du mode de management au sein des organisations. Là où il se contentait d’être directif, il est devenu nécessairement plus collaboratif et participatif. Plus exigent, le management exige aujourd’hui de solides qualités humaines et des techniques parfaitement maîtrisées. Parce que les générations se suivent et ne se ressemblent pas, le management évolue. Force est de constater que les entreprises qui réussissent sont celles qui pensent à réinventer leur management ! Intégrer des jeunes cadres formés aux techniques les plus innovantes de management s’impose ni plus ni moins comme un enjeu de survie des organisations humaine. L’école à toute sa place pour répondre à ce défi.
En matière de management, on retiendra que l’opposition inné-acquis n’a plus aucun sens. Parce qu’un bon manager doit pourvoir jouer toutes les notes de sa partition, du directif au plus collaboratif, ce denier conjugue nécessairement qualités innées et techniques acquise en école. Un cadre qui saura aussi se remettre en question en cours de carrière au travers de stages de formations aux techniques les plus récentes du mangement. Comme dans de nombreux domaines, rien n’est acquis définitivement. Une prise de conscience indispensable pour rester au top !