Management et leadership : qu’est-ce qu’un style délégatif ?

Le management délégatif implique essentiellement la responsabilité individuelle. Plutôt organisateur et moins relationnel, le manager délégatif accorde une réelle confiance à ses collaborateurs. Il n’intervient pas trop souvent dans la mise en place de méthodes de travail. D’ailleurs, quand il contrôle, le manager délégatif effectue souvent des vérifications à distance.

Les principes du management délégatif

Le management délégatif est basé sur la responsabilisation de chaque membre de l’équipe. Ici, le manager ne fait pas des échanges réguliers avec ses collaborateurs. Il fixe en avance les objectifs à atteindre et croit en la capacité de son équipe à les réaliser. Le management délégatif considère essentiellement les expériences de chacun. Le manager sollicite la créativité des salariés. Il confie le travail à son équipe et compte sur le savoir de celle-ci pour assurer correctement les différentes missions. Le manager délégatif effectue surtout des suivis et contrôles après exécutions des tâches. Notez qu’il existe plusieurs techniques de délégation.

Quand appliquer le management délégatif ?

Il est vrai que le management délégatif est une technique de gestion très fréquente. Cependant, pour s’assurer de son efficacité, il faut maitriser ses conditions d’application. En général, ce style de management est efficace avec des salariés expérimentés. En effet, accorder tant de confiance à quelqu’un qui n’a pas la capacité d’accomplir ses missions mènera l’entreprise à la ruine. Le management délégatif pour l’entreprise fonctionne avec des travailleurs autonomes et assez motivés. Ce type de management permet de renforcer le sentiment d’appartenance des salariés. Pour ces derniers, le management délégatif aide également à réduire le stress et l’anxiété. Le manager n’étant pas tout le temps à côté du salarié pour le surveiller, il est plus motivé à travailler.

Les points faibles du management délégatif

Même si le management délégatif est favorable dans certains cas, il n’est pas toujours efficace. Quelquefois, ce style de management entraine le non respect du niveau hiérarchique. Dans certains cas, le management délégatif pour l’entreprise peut aussi constituer une source de conflits entre les salariés. Au cas où les employés seraient moins expérimentés, il est déconseillé d’appliquer le management délégatif. Dans ce contexte, il est nécessaire d’accompagner et de contrôler régulièrement l’évolution les salariés. Avant d’adopter le style de management délégatif, il est indispensable de s’assurer des compétences de l’équipe avant de lui confier des tâches importantes ou de grande ampleur. Ainsi, pour définir le style de management appropprié au cas de son entreprise, le manager doit faire une analyse de la situation. Aussi, il doit savoir si ce style de management est adapté à l’étique de son entreprise et son style managérial.