Management : Guide sur le management de transition

Certains dirigeants font appel à un manager de transition en cas de disfonctionnement des activités de leur entreprise. Ils jugent important l’implication d’une telle technique pour optimiser la performance des procédés de travail ou encore des stratégies de gestion. Le management de transition s’avère être une bonne solution dans certains contextes.

Le concept de base du management de transition

Le management de transition a fit sa première apparition vers les années 70 aux Pays-Bas. Ce procédé est désormais répandu en France. Il consiste à engager, dans le court terme, un manager pour venir en aide à des états de difficulté de l’entreprise. Celle-ci fait appel à un cadre de haut expérimenté appelé manager de transition pour tenir un poste clé dans la société pendant une durée bien déterminée. Ce professionnel doit assurer les missions qui lui sont confiées durant la période de transition. Il met en place de nouvelles techniques permettant d’accroître la performance de la société. Ainsi, un manager de transition doit être opérationnel.

Dans quels cas faire appel à un manager de transition ?

Plusieurs cas peuvent amener une entreprise à recourir à un management de transition. Parmi ceux, on peut citer la gestion de crise, la refonte d’une entreprise, le développement de performance et le déploiement d’un nouveau procédé de travail. Une entreprise fait souvent appel à un manager de transition en cas de constatation de nouvelle problématique au niveau de la société. Le management de transition est différent d’une fonction d’intérim. De plus, le salaire d’un manager de transition est évalué autrement que celui d’un manager intérimaire. Le manager de transition agit sous la subordination d’un directeur de mission et contribue activement à l’amélioration des processus de travail au sein de l’entreprise. Cliquez ici pour plus d’informations sur les principales étapes d’une mission de management de transition.

Les avantages du management de transition et statut du manager

Le management de transition permet d’optimiser les compétences individuelles et collectives des salariés. Ce procédé aide également les dirigeants à la restructuration d’une entreprise et à rehausser l’image de la société en peu de temps. Le management de transition est une meilleure solution d’attente lors du départ du dirigeant ou chef d’entreprise. Le manager de transition, avec sa vision statuaire, n’est soumis à aucune influence. Il peut ainsi fédérer l’équipe à la mise en œuvre des stratégies permettant d’atteindre les objectifs de la société. Concernant le statut du manager de transition, cela varie d’une entreprise à l’autre. Le professionnel peut exercer une mission CDD, un portage salarial ou encore un poste en freelance. Dans le dernier cas, le manager travaille à titre indépendant, tandis que dans les deux premiers cas, il peut être considéré comme un salarié de la société. Ainsi, le salaire d’un manager de transition dépendra de son statut.