Tableau des dépendances

Comment créer un tableau des dépendances ?

Les activités professionnelles deviennent stressantes lorsque les tâches à effectuer sont nombreuses et complexes. Certains projets peuvent être réalisés en groupe si d’autres requièrent un travail individuel. Il convient ainsi d’adopter des méthodes efficaces pour une bonne gestion des tâches. Planifiez vos activités avec un tableau des dépendances. 

Qu’est-ce que le tableau des dépendances ? 

Le tableau des dépendances, traduit littéralement de l’anglais Program board, est un outil de gestion de tâches. Il met en avant l’interdépendance entre les tâches à effectuer pour chaque projet. Sa conception requiert la même démarche que celle d’un cahier des charges. Les différences se trouvent au niveau de la mise en forme. Un tableau de dépendance est illustré sur une seule feuille. De plus, il enregistre des flèches reliant une activité à une autre. 

Afin d’avoir une idée précise sur le tableau de dépendance, menez une recherche sur internet à partir de votre smartphone ou ordinateur. Vous rencontrerez des plateformes qui proposent des exemples faciles à comprendre ainsi que des simulations gratuites pour vous guider au mieux. Des professionnels peuvent vous accompagner à créer de votre tableau. Pour cette option, contactez par téléphone ou par mail la plateforme en ligne qui vous propose ce service.

Noter par étapes les tâches nécessaires 

Avant de commencer le tableau des dépendances, prenez un bloc-notes pour énumérer les tâches liées à votre projet. Citez dans votre brouillon les grandes lignes pour organiser favorablement les données. Mentionnez tous les “to do”, même s’ils semblent logiques ou trop faciles : passer un coup de fil, envoyer un bon de commande, payer les indemnités de repas des salariés, etc. En même temps, essayez de repartir les activités à chaque membre de votre équipe. Vous avez intérêt à prévoir les obstacles qui pourraient se présenter. 

Par exemple, pour diriger votre premier projet de construction, il faut tout d’abord débuter ses activités professionnelles par une descente sur le chantier pour une évaluation des travaux à effectuer. Par la suite, vous aurez à établir un devis sur le projet selon l’architecture imposé par le propriétaire. Afin d’avoir le délai des travaux, il est important de terminer le tableau des dépendances. Ce type de planification vous permettra de déterminer la période nécessaire pour la mise en œuvre du projet. 

Ajouter des délais précis pour chaque tâche

Une fois que vous avez rassemblé toutes les informations sur les tâches obligatoires à chaque étape de votre projet, il est temps de passer à la numérisation de ces données. Utilisez un tableau Excel pour une meilleure gestion de vos tâches. N’hésitez pas à utiliser des couleurs variées pour marquer les urgences à gérer dans les meilleurs délais, les réalisations accomplies ainsi que des défis à surmonter. Les tâches interdépendantes, même si elles sont classées dans des colonnes ou lignes différentes, doivent afficher le même thème. Au final, vous obtiendrez un tableau multicolore. 

Essayez de transformer votre tableau des dépendances en un véritable planning. Pour ce faire, ajoutez des dates et des horaires précis à chaque tâche mentionnée, en fonction du délai de la réalisation du projet dont vous avez proposé au client. Par la suite, il faut respecter le “deadline” de chaque activité. Dans le cas où des imprévus surviennent, il convient de rattraper le temps perdu au plus vite possible. Si les problèmes sont d’ordre technique, vous avez intérêt à trouver une solution d’urgence. 

Pour un travail en équipe, chaque participant au projet devrait actualiser le tableau de dépendance à chaque tâche en cours ou accomplie. Importez le fichier Excel contenant le tableau de dépendance pour accorder à quelques personnes de le modifier à temps. Grâce à cette technique, vous n’aurez plus à organiser un rassemblement pour dicter les tâches communes et individuelles à effectuer.