les différents types de crédits bancaires aux entreprises

Quels sont les différents types de crédits bancaires aux entreprises ?

Quelle que soit la taille d’une entreprise, elle a constamment un besoin en fonds de roulement. Soit pour commencer son activité, soit pour élargir son champ d’action. Par conséquent, financer son entreprise est très important pour un entrepreneur. Pour obtenir un financement d’entreprise, les entreprises peuvent recourir à un plan de financement très répandu : le prêt professionnel. Face à la multitude des solutions de financement qui sont disponibles sur le marché, il est indispensable de les connaître avant de faire une demande de crédit professionnel.

Qu’est-ce qu’un crédit professionnel ?

Avant tout propos, un prêt ou crédit professionnel est un crédit bancaire. Il s’agit d’un emprunt effectué par des personnes physiques ou morales auprès d’un établissement bancaire. Cet emprunt a pour objectif de permettre à l’entreprise qui a un besoin en fonds d’obtenir un financement au moment où il doit réaliser un projet ou pour une autre raison. Quant à l’établissement bancaire, octroyer un prêt professionnel permet de réaliser des intérêts sur l’argent prêté. Les modalités d’octroi varient d’un crédit bancaire à un autre en considérant les facteurs tels que le montant, l’intérêt, la durée d’amortissement, les modes de remboursement, etc.

Les modalités d’octroi d’un financement professionnel diffèrent aussi en fonction de l’organisme bancaire choisi. Avec l’avènement du web et les différentes innovations dans le secteur numérique, il est désormais possible de faire la demande d’un crédit en ligne afin d’économiser du temps. Cette démarche simple et usuelle permet de comparer plusieurs offres et de déterminer quelle proposition vous convient le plus. Les crédits bancaires octroyés aux entreprises sont soit à court, moyen ou long terme.

Crédit bancaire à court terme

Comme son nom l’indique, le crédit à court terme est un prêt dont la durée de remboursement est inférieure à 1 an. Le premier rôle de ce type de crédit est de consolider la trésorerie de l’entreprise ou de financer les besoins de la société. Il existe deux types de crédit bancaire à court terme :

  • Les crédits de trésorerie : ce financement professionnel est uniquement accordé à l’entreprise qui désire avoir des ressources de trésorerie pour satisfaire ses besoins d’exploitation. Ainsi, l’entreprise peut bénéficier d’un découvert bancaire qui lui donne la possibilité d’avoir un compte débiteur dans l’établissement bancaire choisi. Ensuite, l’avance de trésorerie ou facilité de caisse est une sorte de crédit de trésorerie pour avoir un fonds de trésorerie sur une courte durée. Enfin, il y a l’ouverture de crédit, qui est un montant dont l’entreprise peut bénéficier pour une certaine durée afin de placer son compte courant en situation débitrice en respectant la limite du plafond.
  • Les crédits de mobilisation de créances client : c’est un plan de financement qui permet à l’entreprise de céder des créances à la banque pour avoir des fonds propres dont la valeur est égale à celle des créances avec une commission. Les crédits qui font partie de cette catégorie sont : l’escompte commercial, l’affacturage et le financement daily.

Par ailleurs, même s’ils ne sont pas très utilisés, il est quand même important de notifier que les crédits de financement des marchés publics et les crédits par signature sont aussi classés dans la catégorie crédit bancaire à court terme.

Le crédit bancaire à moyen terme

Il s’agit notamment des prêts bancaires dont la durée de remboursement va de 2 à 7 ans. Ces crédits, pour la plupart, permettent aux entreprises d’obtenir du financement pour acquérir des équipements ou pour effectuer des travaux. De manière générale, le crédit à moyen terme est plus connu sous le nom de crédit-bail.

Le crédit-bail est un type de prêt dont la vocation est de donner la jouissance d’un bien précis à l’entreprise en échange de frais de location qu’il faut payer de façon périodique pour qu’à la fin du temps imparti, le bien appartienne définitivement à l’entreprise. Bien évidemment, pour obtenir ce type de crédit, certaines conditions doivent être remplies :

  • Il doit s’agir d’une location de bien à usage professionnel pour l’entreprise.
  • Il doit être possible pour l’entreprise d’acheter entièrement ou partiellement le bien ayant fait objet de location à la fin du contrat en prenant en compte les loyers versés.

Le crédit bancaire à long terme

Ce prêt professionnel est caractérisé par une longue durée de remboursement. Généralement, cette durée va de 7 à 15 ans. Il s’agit d’un crédit accordé à l’entreprise ayant besoin de fonds de roulement pour ses activités. C’est une quantité importante d’argent que l’entreprise doit rembourser avec des intérêts bien définis. Cependant, c’est un prêt généralement complexe.

Afin de bénéficier d’un crédit bancaire à long terme, la banque doit analyser la nature et la taille du projet à réaliser par l’entreprise. Généralement, le montant du prêt est déterminé par le business plan réalisé par le demandeur (la société). Le but de ce type de crédit est l’achat d’un bien immobilier dans la majorité des cas. Les modalités de remboursement de cet emprunt sont généralement fixées à l’issue des négociations entre l’entreprise et l’organisme bancaire. Certains facteurs tels que le taille du financement ou la nature du projet à financer peuvent avoir un impact sur les modalités de remboursement. Par ailleurs, il faut noter que la rémunération de la banque sur un emprunt bancaire est fixée grâce aux intérêts à payer. De plus, le taux d’intérêt est défini en fonction du risque du projet présenté. Alors, plus le projet est risqué et plus le taux d’intérêt augmente.

Quels sont les autres types de crédits qui peuvent être accordés aux entreprises ?

Généralement, les types de crédits accordés aux entreprises sont rangés en fonction de leur durée. Cependant, d’autres critères de classement des crédits bancaires existent. Les prêts peuvent être classés en fonction de leur forme et du mode de commercialisation.

Au niveau de la forme, il existe les crédits accordés en devise nationale ainsi qu’en devise étrangère, les crédits ayant un amortissement constant ou une annuité constante, mais aussi les crédits remboursables in fine.

Quant au mode de commercialisation, il permet d’avoir des crédits de commercialisation directe et de commercialisation par le biais de courtiers.